Jokolor

contraction de «Jok», surnom d’enfance et «KOLOR»

Il débute à peindre sur les murs en 1998,et évolue en 2005- 2006 vers des projets artistiques participatifs et fresques collectives.
Autodidacte en quelque sorte, il a appris à peindre avec les enfants et la jeunesse.
Sa démarche artistique est axée sur le participatif et le collaboratif, son travail se base sur la couleur et le ressenti, la démarche «de faire ensemble» devient aussi importante que le résultat esthétique final des œuvres collectives. L’instantanéité de la création et l’esprit de collaboration dans la réalisation des oeuvres favorise naturellement le lien social.
Son travail se concentre à ce jour essentiellement sur des réalisations collectives et participatives, des fresques, expositions et projets artistiques en réponse à des commandes de villes, collectivités, structures et personnes diverses en France ou à l’étranger.

A ce jour, près de 14 000 personnes ont déjà participé activement à ces réalisations, de la réflexion à la création.

Début mai 2012, l’artiste lance un projet itinérant au niveau national basé sur la création artistique partagée et l’itinérance nommé « TOUR DE FRANCE EN COULEURS ». Ce projet lui a permis de sillonner le pays et réaliser plusieurs dizaines de fresques collectives.
Depuis l’artiste sillonne aujourd’hui encore les routes et continue à partager autour de la couleur.

 

Ressenti

«La démarche Jokolor, un langage du ressenti…»

Parallèlement à ces travaux collectifs et participatifs, début 2012, l’artiste dépose auprès de l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) la « Démarche Jokolor ».

«La démarche Jokolor» est un concept de création basé sur la correspondance entre les couleurs du prisme lumineux et des verbes créant ainsi un axe de travail.Cette démarche est à l’origine de tous les travaux personnels de l’artiste ainsi que de plus en plus de réalisations collectives.
Comme une évolution du travail de la lettre, l’artiste par cette démarche développe aujourd’hui un langage du ressenti exprimé à travers le prisme des couleurs.

 

 

Ecologie

​«Démarche écologique et bombes sans solvants…»

Les bombes utilisées depuis 2015 sont sans solvants et donc respectueuses de son utilisateur et de l’environnement.Les solvants anciennement à base de pétrole sont remplacés dans ces nouvelles bombes par un mélange à base d’eau. La formule combine des résines hydrosolubles à très faible odeur, avec des pigments de très haute qualité.

Le gaz utilisé est réputé non toxique, non irritant et sans danger pour la santé…
En parallèle, le pinceau et le rouleau sont de plus en plus utilisés dans les fresques avec des peintures façades Écolabel à diluer et nettoyer à l’eau ainsi que des encres et peintures sans solvants. Il est donc plus facile et sans danger de peindre en intérieur, travailler des couleurs plus variées mais surtout respecter au maximum l’environnement dans lequel nous sommes. Ce matériel est utilisé autant dans les projets participatifs et collaboratifs que réalisations personnelles.

 

​Ils ont participé: